Être Supérieures en temps de pandémie

17/12/2020

Webinaire organisé par la Commission « Santé » de l'USG/UISG

« Être supérieur en temps de pandémie. Le leadership dans les communautés religieuses à l'époque du Covid-19 », tel est le titre du webinaire qui s'est tenu le 2 décembre dernier de 15 à 17 heures.

Intervenants à la rencontre : P. Carmine Arice, supérieur général du Cottolengo et président de la Commission « Santé » de l'USG/UISG, et le Prof. Tonino Cantelmi, psychiatre, fondateur, directeur scientifique et président de l'Institut de thérapie cognitive interpersonnelle, qui a une expérience intense de collaboration avec les familles religieuses dans la gestion de différentes fragilités, y comprises celles liées à la pandémie.

Voici un bref extrait de l'intervention du père Carmine, qui dit :

Il y a eu dans l'histoire de l'humanité un changement radical, et « nous ne savons pas encore quel impact la pandémie aura sur la vie religieuse et où cela nous conduira ! », comme l'affirme le père Sosa, jésuite et président de l'USG. En tant que religieux et religieuses, nous sommes appelés à vivre, dans nos situations concrètes, ce défi que l'histoire nous impose, avec un regard prophétique et un esprit de foi.

En ce temps, bien qu'il y ait des exemples lumineux, voire héroïques, de personnes qui donnent leur vie, on ne saurait nier que rester aux côtés de telles souffrances crée des blessures, et qu'il existe un vrai danger d'exorciser le mal sans l'affronter ! Les décombres émotionnels (rage, crainte, crise du rôle, sentiment d'échec, désorientation, crise de la foi et peur...) peuvent peser aussi sur le cœur de ceux qui ont fait le choix de suivre le Christ, et nous devons avoir le courage de le reconnaître.

Être supérieur en temps de pandémie signifie essayer d'identifier les besoins d'un grand nombre de religieux qui ont été ou qui sont encore marqués, touchés, blessés par l'expérience de la maladie, en tant que patients et en tant qu'agents.